CMA CGM : le gros poisson du transport maritime

CMA CGM, armateur historique français, est leader du transport maritime en France et troisième dans le monde.

Un succès construit sur plus de 100 ans. Les origines de CMA CGM remontent exactement à 1851, quand les Messageries maritimes sont fondées. Au gré des rachats et des fusions, naît CMA CGM en 1999. 20 ans plus tard, la compagnie de fret française fondée par la famille Saadé est le leader français du marché et le troisième mondial du secteur. Voici quelques chiffres qui illustrent le succès du mastodonte marseillais du transport maritime.

1978 : Jacques Saadé crée la Compagnie Maritime d’Affrètement à Marseille.

En 1999, il rachète la Compagnie générale maritime et donne naissance à CGA CGM, fusion des deux entreprises.

511 : le nombre de navires que compte la flotte de CMA CGM

Cela représente une capacité de flotte de 2,71 millions d’EVP (unité de mesure des conteneurs) et la présence sur 420 ports dans le monde, ce qui en fait le numéro trois mondial du transport maritime par conteneurs et le premier en France.

110 000 : nombre d’employés de CMA CGM

Ces 110 000 collaborateurs sont répartis dans 755 bureaux à travers 160 pays.

2017 : Jacques Saadé nomme son fils Rodolphe Directeur Général de CMA CGM

Quelques mois plus tard, Rodolphe Saadé est aussi nommé Président du conseil d’administration du groupe en plus de ses fonctions de Directeur Général.

27Md$ : le chiffre d’affaires de CMA CGM en 2018

Un chiffre d’affaires record, en hausse de 11,2 % par rapport à 2017.

2019 : Rachat de CEVA Logistics

En avril, CGA CGM officialise le rachat de CEVA Logistics. Un centre opérationnel est créé à Marseille « pour regrouper les équipes managériales et accélérer le retour à la profitabilité de CEVA Logistics », annonce l’entreprise.

1,8Md€ : montant de la levée de fonds estimée de CMA CGM d’ici mi-2020

CMA CGM souhaite « alléger sa structure financière à travers la vente et le refinancement de certain de ses actifs », explique le groupe. Environ 870M€ proviendront de la cession de 10 terminaux portuaires à Terminal Link, coentreprise détenue à 51 % pour CGA CGM et à 49 % par China Merchants Port. 770M€ seront issus de la vente et du « lease-back » de navires.

CONNECTEZ-VOUS AVEC L’UNIVERS ENTREPREUNARIAL

Ne perdez pas le fil


Une erreur est survenue sur la page.


Cliquez ici pour retourner à la page d'accueil